Le système scolaire Québécois…  un vaste sujet !
Le système scolaire Français est il mieux, moins bien ? Qui peut savoir ! Cela dépend de tellement de choses, de chaque personne et nos propres attentes.
Ce qu’on sait par contre c’est que ce sont des systèmes différents !
En tant que nouveaux arrivants, on se sent vite perdus ! On tente de comparer le système scolaire Québécois à celui qu’on a connu alors qu’ils ne sont pas comparables.
Alors, comment ça se passe ici l’école ? je tente de vous éclairer.

Cet article parlera concrètement des cursus scolaires mais je ne vais pas m’étendre sur les méthodes pédagogiques des deux systèmes qui est un bien plus vaste sujet.
Mais je vous en parlerais peut-être un jour, quand j’aurais plus de recul et de connaissances 🙂

Les différences majeures entre les systèmes scolaires Français et Québécois

Si on peut trouver un point commun entre la France et le Québec c’est celui-ci  : l’école est obligatoire de 6 à 16 ans.
Parallèlement, quelques différences notables :

– En France, l’école commence plus tôt qu’au Québec.
> Les enfants entrent en Maternelle dès l’âge de 3 ans alors que c’est à 5 ans que la maternelle commence au Québec. Si on veut comparer, les Québécois commencent avec la grande section (la Maternelle ne dure donc qu’une année, mais la maternelle dès 4 ans commence à se développer).
Que font-il les 2 années précédentes (petite et moyenne section) ? Ils sont tous simplement dans un mode de garde. Notre fils de 3 ans est par exemple dans une garderie.
Rassurez-vous, il apprend exactement les mêmes choses qu’il aurait appris en France au même âge.

Ce qu’on aime : sa “classe” est un groupe de 7 enfants pour 1 éducatrice.
Les échanges sont donc riches, individualisés et notre fils grandit déjà dans un environnement bilingue.

www.collegefrancais.ca

Les diplômes ne sont pas les mêmes et ne se déroullent pas la même année en France et au Québec
En France nous passons :
– le Brevet des collèges en 3ème. Au Québec, l’équivalent est le Diplôme d’Études secondaires.
– le Baccalauréat en fin de Terminale. Il n’a rien à voir avec le Baccalauréat au Québec, qui lui est l’équivalent de la Licence à l’Université.

Au Québec, à l’âge de 17-18 ans, les étudiants sont au “CÉGEP”, quand en France nous passons notre BAC.
C’est là qu’il doivent faire le choix entre une formation technique (qui permet d’avoir une formation valide dans un domaine choisi) ou une formation préparatoire à l’université. C’est donc à ce moment-là que l’étudiant doit choisir sa spécialisation. Alors qu’en France nous faisons ce choix pour le lycée dès la fin du collège, soit environ 3 ans plus tôt. Dur dur de s’orienter à 14-15 ans. 😉

www.collegefrancais.ca/

Comparer les deux système en un clin d’oeil

Rien de mieux qu’un petit tableau pour synthétiser. J’y ai mis mon coeur. 😉

Comparatif des systèmes scolaires Français et Québécois

Ce qu’on aime et qui nous semble différent de ce qu’on a connu en France

– J’aime le fait que mon enfant fasse ses apprentissages au sein de petits groupes d’élève et avec une éducatrice disponible.
– J’aime les nombreuses garderies et écoles bilingues et que l’anglais reste malgré tout présent dans les établissement “classiques”.
– La pédagogie tournée vers l’enfant. On met un point d’honneur sur le bien-être des élèves, la confiance en soi, l’aisance à l’oral, l’encouragement. Et la bienveillance des professeurs.
Les accompagnements mis en place pour les élèves en difficultés, en situation de handicap ou autres. Quand de trop nombreuses fois certains établissements Français envoient ces élèves vers des filières professionnelles qu’il n’auront pas choisies.
– Les très nombreuses options proposées par les écoles secondaires, il y en a pour tous les goûts ! De quoi choisir une école adaptée aux besoins, loisirs et envies de ton enfant.

www.collegefrancais.ca

Options, méthodes, structures, comment choisir une école adaptée à son enfant ?

Pour trouver ces écoles secondaires (collège pour comparer à la France), ça en fait des choix à faire !
Des options à décortiquer, des méthodes d’apprentissage à comparer, des localisation à prendre en compte. Sans oublier le choix du public/privé.
C’est déjà compliqué dans son propre pays, alors, quand on est expatrié et que les options  devant nous sont encore plus vastes, comment fait-on ?


Scool.ca l’outil indispensable pour les parents 

Mon amie Québécoise, Audrey Racine, a identifié le besoin de nombreux parents et a créé la plateforme SCOOL.CA. Un outils qui fait la différence et qui pourrait grandement nous aider en tant qu’expatriés :

“Que ce soit une école secondaire publique, privée ou internationale, régulière ou alternative, toute commission scolaire confondue ayant un programme de sports-études, une chorale ou un programme orienté sur les sciences, vous pourrez, en sauvant un maximum de temps, trouver la parfaite école secondaire à Montréal à partir de notre plateforme.”

Home page – scool.ca


Si tu es directement concerné par le choix d’une école secondaire, je t’invite donc à visiter la plateforme :
Très simple d’utilisation, tu peux affiner ta recherche par code postal ou à l’aide des nombreux filtres : langues, programmes, services, type d’école, installations, encadrement pédagogique, soutien professionnel, activités parascolaires, vie étudiante, status, aides financières, uniforme.
Tu peux consulter la fiche de chaque école et bientôt, un moteur de recherche sera intégré au site.

Carte de recherche interactive – scool.ca

Pour en savoir plus, consulte la rubrique “comment ça marche ? ”
ou rends-toi directement sur la “Carte de recherche
Si tu as besoins d’information complémentaire Contacte scool.ca
Si tu veux garder un oeil sur scool.ca car tu devras bientôt trouver une école, tu peux suivre la plateforme sur Facebook, Instagram ou Pinterest.

Sur les réseaux, scool.ca est une mine d’informations et de conseils pour les parents !  Et depuis quelques jours, tu peux écouter Scool le Balado ! Quoi de mieux que des témoignages et l’avis de professionnels pour aider ton enfant dans sa transition du primaire au secondaire ! 

Maudits-Pancakes.


Et comme le Québéc n’a pas que son système scolaire à offrir, tu seras peut-être intéressé par ces articles :
La vie est-elle si belle au Canada ?
10 raisons d’aimer l’automne au Québéc
Le voyage qui a changé ma vie

2 réponses sur “Le système scolaire Québécois, comment ça marche ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

2 × deux =