Déménagement pour le Canada

On aborde enfin un sujet concret, le déménagement !

Ça y est, cela fait 6 mois que nous préparons ce projet… 6 mois qu’on en parle, qu’on nous questionne, qu’on écrit des listes pour ne rien oublier, qu’on prévoit le futur. 6 mois de préparatifs et de questionnements quand tout à coup… ce projet prend vie !

BIM ! On se retrouve dans notre maison vide, nos affaires sont parties.
Wahou… on y est… on le fait vraiment ! il est temps de réaliser !

Retour en image sur ce déménagement (notre 7ème !) et pas des moindres.
D’abord, les derniers préparatifs :
> Rassemblement des affaires et des cartons à emporter.
> Pendant que papa joue du tourne vis pour démonter les meubles, il faut occuper le petit Harry !

Jeudi 7 juin – 12h15 : les déménageurs sont là !
Nous avons fait appel à une société locale, Gallieni. Elle travaille dans toute l’Europe, le Royaume Uni et l’Amérique du Nord. Deux hommes on emballé et chargé nos biens (meubles, chaises, cadres, instruments de musique…) ainsi que les cartons que nous avions préparés. De vrais pros… Ils chargeront au total 8 mètres cube.

Il sont repartis vers 15h après avoir réalisé un véritable TETRIS dans le camion (un métier).
On fait alors l’état des lieux de ce qu’il reste dans la maison : tout doit disparaitre !

Entre deux, on relâche la pression.
On fait du camping à la maison et l’excitation est à son comble avant un dur weekend !

 

Challenge du weekend, vider la maison :
Nombreux allers-retours à la déchèterie, vente des derniers meubles, nettoyage de fond en comble.
Dimanche soir, nous sommes enfin prêts pour la vente officielle de la maison qui a lieu le lendemain. Un moment très symbolique pour nous ! C’est aussi ce weekend que nous avons posé nos valises chez mes parents, pour les quinze derniers jours avant le vrai départ. Tic, tac, tic, tac…

Alors, comment se sent-on ?

Nous nous sentons bien ! Ces derniers jours n’ont évidemment pas été de tout repos et nous étions un peu sous tension dans l’espoir que tout se passe bien. Nous avons culpabilisé de ne pas être très disponibles pour Harry mais il aura eu le bénéfice de profiter de sa famille pendant qu’on bossait dur 🙂

Au moment où je vous parle, on se sent légers… Certes, nous n’avons plus de chez nous, plus de voitures, mais on se sent libérés d’un poids, on se sent libres… Les préparatifs ont été longs, on est donc satisfaits de pouvoir enfin tourner cette page.

Nous garderons de très bons souvenirs des moments passés dans la maison que nous avions imaginée… Mais nous allons de l’avant ! Nous avons préparé ce départ alors se séparer de la maison est la suite logique. Le principal pour nous sont les pages que nous continuons d’écrire, en famille, peu importe où et comment.

Désormais, nous n’avons plus qu’à monter dans l’avion. Et donc PROFITER en attendant le jour J !
Profiter de vous, nos proches, qui allez tellement (« tellemin ») nous manquer 😉

A bientôt pour la partie 2 : notre emménagement à Montréal !

3 Comments

  1. Je viens de lire l article.
    Magnifique texte debby 😙
    Hâte que tu nous fasses partager la suite de ces nouvelles pages à venir.
    Profitez-en.
    Plein de bisous et à bientôt 😙

  2. Rooolalala! Vider une maison complète quelle affaire!!! On doit sûrement bazarder plein de chose et ne retenir que l essentiel!
    Harry aussi à des jouets de vie quotidienne et c est même les meilleurs jouets qui existent! Super! Déjà hâte de lire la suite….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

20 + 1 =